Signer des contrats en toute confiance

Developer Notes

Bryan Wats
Signer des contrats numériques en toute confiance (partenariat Evidos & Lesterius)

Depuis les premiers jours de l’automatisation, on utilise moins de papier. Lesterius tient cette promesse en créant des solutions qui permettent aux clients de disposer des bonnes informations au bon moment. Ensemble, nous trouvons le moyen d’accomplir le travail plus facilement et avec moins d’erreurs. Les piles de papier ou les lettres qui doivent être scannées (ou faxées) ne sont pas la solution. Cela prend trop de temps et pèse sur l’environnement. Au contraire, nous sommes experts dans l’utilisation de la plateforme Claris FileMaker. C’est ainsi que nous faisons entrer votre entreprise dans l’ère numérique.

Mais que faire s’il y a des contrats légaux à signer, me direz-vous ? La plateforme Claris FileMaker peut-elle le faire ?

Contrairement à une idée reçue, FileMaker n’est plus un système en soi. Il s’intègre en ligne avec d’autres systèmes informatiques, ce qui peut rendre votre solution encore plus pertinente. Aujourd’hui, Lesterius s’est associé à Evidos pour permettre à nos clients d’éliminer encore davantage la paperasserie de leur flux de travail. Evidos permet de signer numériquement des contrats juridiquement contraignants en toute confiance. Lesterius permet de travailler de manière transparente à partir de FileMaker.

A propos d’Evidos.

Le nom Evidos est dérivé de “Evidence in Online Services”. Cette entreprise est basée aux Pays-Bas et déploie son produit dans toute l’Europe. Cela signifie non seulement un logiciel localisé, mais aussi une équipe locale prête à aider et à développer le produit en fonction des opportunités locales. Evidos a des accords avec les autorités locales telles que les agences gouvernementales, les banques, etc. pour permettre l’identification des signataires. Faites signer vos contrats avec la certitude de savoir qui signe quoi, où et quand.

Pourquoi Evidos ?

Il existe d’autres services qui permettent de signer numériquement un document. Adobe PDFSign et DocuSign en sont des exemples. Ces derniers s’intègrent à FileMaker via l’API et Claris Connect. Claris Connect permet l’intégration de services Internet avec un minimum de script. Lesterius peut le faire pour vous, si vous le souhaitez. Cependant, les deux n’ont pas l’identification du signataire dont dispose Evidos et DocuSign peut nécessiter un abonnement à FM Connect. C’est particulièrement avantageux si vous utilisez plusieurs intégrations. En outre, Evidos propose différents plans de tarification en fonction de vos besoins. Le prix d’entrée est beaucoup plus bas. En fonction de vos règles de fonctionnement, un consultant en transformation numérique de Lesterius vous proposera le service adapté à vos besoins et s’assurera que la signature fonctionne.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Evidos propose une excellente vidéo d’introduction que vous pouvez regarder ici.

Sur la base des informations déjà présentes dans votre solution FileMaker, l’administrateur peut générer un ou plusieurs documents à signer. Ils seront munis d’étiquettes spéciales “moustaches”, pour indiquer l’endroit où ils seront signés par l’entrepreneur et/ou votre (vos) représentant(s). Lesterius peut vous aider à créer ces documents comme ils doivent l’être. Il est également possible de faire fonctionner des fichiers qui sont déjà présents en dehors de FileMaker.

Une fois que le document est là, toutes les options pertinentes peuvent être définies via l’interface FileMaker. Une fois configuré, le fichier est téléchargé vers le serveur Evidos en appuyant sur un bouton. Evidos transmet le dossier / contrat / convention pour signature. Le signataire est guidé tout au long du processus et peut voir ses progrès. Après la relecture, l’utilisateur voit les méthodes de vérification sélectionnées. Il est possible, mais pas obligatoire, de signer dans la boîte comme on le ferait normalement avec un stylo. Dans ce cas, une tablette ou un iPhone serait utile. Après avoir terminé avec succès, vous recevrez une notification et le document signé sera placé dans FileMaker. Evidos ne conserve pas vos documents plus longtemps que nécessaire.

Le marquage fait partie des options et se fait dans l’interface web d’Evidos. La vérification des passeports est un produit distinct.

Intéressé ?

Vous souhaitez franchir une nouvelle étape dans la transformation numérique de votre flux de travail ? Vous travaillerez d’une manière plus respectueuse de l’environnement et le travail sera plus facile. Les consultants Lesterius de toute l’Europe sont heureux de vous aider. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

You might find these articles interesting too

Les "mauvaises habitudes" à l'origine de la lenteur et de l'inefficacité de votre solution FileMaker

Developer Notes

ProgramDesign rejoint le groupe Lesterius.

Communication

La fin d'une époque.

Developer Notes

Retour sur 20 ans de Lesterius

Meet the team

Dirk De Wilde
Retour sur 20 ans de Lesterius

Je ne sais pas quelle technologie ou quel langage informatique sera utilisé dans vingt ans, mais je sais qu’il s’agira toujours d’interaction avec le client, de recherche commune de solutions. Glenn Vercnocke et Koen Van Hulle travaillent pour Lesterius depuis vingt ans. À l’occasion de cet anniversaire, ils se penchent sur le passé, mais aussi sur l’avenir de l’innovation sur le lieu de travail.

Tous deux sont des experts de la plate-forme Claris FileMaker. Glenn Vercnocke est consultant en transformation numérique et était, selon ses propres termes, un “programmeur de grenier” il y a 20 ans lorsqu’il a commencé chez SHpartners (le prédécesseur belge de Lesterius). Koen van Hulle est Business Unit Manager (responsable de l’hébergement) et a travaillé il y a vingt ans dans une entreprise qui a été reprise par SHpartners après une faillite. Cette reprise a entraîné le doublement de l’entreprise, qui est passée de cinq à dix employés.
À l’époque, SHPartners n’avait même pas ses propres bureaux. Ce n’était pas nécessaire, nous travaillions chez les clients. Nous nous retrouvions sur un parking le long de l’autoroute et allions ensemble chez le client, pour travailler dans la salle de réunion ou autre. Parfois, nous devions demander aux clients de se déplacer un peu, pour que nous puissions nous asseoir aussi”, raconte Koen. Glenn ajoute : “J’avais un sac entier de câbles pour toutes sortes d’équipements périphériques, le wifi n’existait pas à l’époque. Internet était à peine disponible. Nous ne pouvions lire nos mails qu’à la maison”.
Les projets de l’époque étaient différents de ceux d’aujourd’hui. C’était très limité, le client nous demandait de nous assurer qu’il pouvait faire des factures ou des devis, des applications simples. C’était très technique. Nous étions les gourous, comme “M. Docteur” l’était autrefois. Aujourd’hui, il s’agit bien plus d’une interaction. Nous cherchons une solution avec le client. La technologie est désormais plus une préoccupation secondaire.
Nous étions des pionniers. Il y a vingt ans, beaucoup de choses se faisaient encore sur papier. Le fait que vous puissiez automatiser des processus répétitifs n’allait pas de soi à l’époque.

Grandir avec les clients
Les clients avaient des besoins technologiques, comme le passage du franc belge à l’euro. C’est pourquoi ils sont venus nous voir. Et lorsque nous étions sur le site du client, à nous imprégner de l’atmosphère, nous étions en mesure d’identifier et de résoudre leurs problèmes. Nous avons également grandi en tant qu’entreprise avec nos clients.
Nous n’avons jamais fait de ventes difficiles. Une fois la confiance établie, les questions viennent naturellement. Une erreur souvent commise dans le monde du logiciel est de penser qu’une solution doit être “terminée”. Ce n’est pas le cas. Les logiciels doivent s’adapter au fil des ans. L’écriture d’un logiciel est une quête permanente. Et cela fonctionne bien lorsque le client est assis à côté de vous, vous remarquez alors où il se bloque.
Au sein de Lesterius, il y a bien sûr des personnes aux profils différents, l’une plus orientée techniquement, l’autre plus orientée projet. Pour Koen et Glenn, le passage de ‘technicien’ à ‘consultant’ s’est fait en douceur. Glenn : “Tu te mets dans le bain. Vous résolvez un problème, et ensuite ils vous demandent d’en résoudre un autre. Je suis à l’aise avec mes clients. Je connais mes clients mieux que mes collègues, mes clients sont mes plus proches collègues. Koen : “J’ai plus d’équipes à l’extérieur qu’à l’intérieur de Lesterius. C’est une variété passionnante. En outre, la solution à un problème n’est pas toujours un logiciel supplémentaire.
Cette façon de travailler exige bien sûr de la part du client une attitude différente de celle adoptée à l’égard des logiciels “plug and play”. C’est un très bon exercice que de devoir expliquer son flux de travail à une personne extérieure. Cela vous aide à mieux le connaître et le comprendre vous-même. En prenant du recul, le client voit la nécessité d’un changement. En tant que personne extérieure, nous avons alors un avantage. De plus, nous entrons en contact avec tous les membres d’une entreprise. Par conséquent, nous sommes parfois les mieux informés de tous.
Le système de recherche commune de solutions, de “co-création”, exige des efforts de la part du client. En règle générale, le client doit consacrer deux fois plus de temps au projet que Lesterius. Questionner tout le monde, tester, … Il faut donc laisser au client un espace suffisant pour interpréter sa part.

La communauté Claris
Surtout dans le monde des TIC, 20 ans de fidélité à la même entreprise est plutôt exceptionnel. Glenn et Koen donnent deux explications : la variété et l’impact. La variété parce que, en tant que consultant, vous travaillez pour les clients les plus divers, et vous pouvez transmettre les expériences d’un client à un autre. L’impact parce que vous voyez les conséquences concrètes de votre travail, les projets aboutissent à des résultats visibles.
Koen et Glenn ont changé et grandi en même temps que Lesterius. La technologie ne cesse d’évoluer, plus de choses deviennent possibles, et elles deviennent aussi plus complexes. Il est donc important de pouvoir s’appuyer sur une large base et des collègues compétents.
La principale différence entre un éditeur de logiciels et Lesterius est qu’ils créent des logiciels, alors que nous cherchons une solution. J’ai vu suffisamment d'”applications” qui sont technologiquement excellentes, mais qui n’offrent aucune solution réelle.

You might find these articles interesting too

Developer Notes: NFC et Claris FileMaker

Developer Notes

La fin d'une époque.

Developer Notes

Focus employé: Adrian Pellus

Meet the team

Guten Tag, wir sind Lesterius.

Corporate News

Lesterius
Guten Tag, wir sind Lesterius.

Nous sommes heureux d’annoncer un point de plus sur la carte Lesterius !
En effet, depuis Avril de cette année, nous sommes fiers de compter Adrian Nier parmi les nouveaux partenaires de Lesterius. Adrian rejoint et représente Lesterius en Allemagne, basé à Nürnberg, en Bavière.

Adrian combine une vaste connaissance technique avec un œil pragmatique et analytique. De plus, c’est un vrai homme Apple…

“À mes yeux, les produits d’Apple reflètent une qualité qui m’étonne et qui m’inspire chaque jour. Je vis également cette attention, cette détermination et cette durabilité en tant que développeur et être humain. Depuis 2001, je réalise des solutions logicielles pour les entreprises et les particuliers, faisant ainsi des appareils Apple, des outils appréciés et un pur plaisir même pour les tâches complexes.”

Adrian et toute l’équipe de Lesterius se réjouissent de vous rencontrer à Nurnberg dès que les restrictions actuelles du COVID le permettront.

You might find these articles interesting too

Developer Notes: NFC et Claris FileMaker

Developer Notes

Focus employé: Adrian Pellus

Meet the team

La fin d'une époque.

Developer Notes

La fin d’une époque

Developer Notes

Koen Van Hulle
La fin d'une époque.

C’est en 2007 que j’ai eu un premier aperçu d’une première vision de Clip Manager. C’est une tradition chez Lesterius d’organiser régulièrement des réunions d’une journée avec toute l’équipe pour partager les dernières nouvelles, des techniques et des tendances.

C’est au cours de l’une de ces réunions qu’a été présenté un outil simple permettant de sauvegarder dans le presse-papiers des tables, des champs, des scripts, des actions de script et des objets de mise en page. Il pouvait même enregistrer les fonctions personnalisées, qui étaient extraites de l’interface FileMaker. À l’époque, il était impossible de copier et de coller des fonctions personnalisées dans FileMaker. Quelques mois plus tard, nous l’avons partagé avec la communauté.

Dès le début, l’objectif était la recherche du Saint Graal : du code et des modules réutilisables dans FileMaker.

J’ai rejoint l’équipe de développement du Clip Manager en 2008 pour aider à reconstruire la solution en Xojo, un environnement de développement multiplateforme. Avec le nouveau design, basé sur iTunes, nous voulions faciliter l’ajout de code réutilisable à nos solutions FileMaker. Au fil des années, nous avons introduit de nouvelles fonctionnalités telles que la recherche et le remplacement, un outil d’analyse des clips, un sélecteur d’occurrence, un accès rapide aux snippets, … Notre bébé est devenu un adulte avec plus de 55000 lignes de code, 450 classes et 4550 méthodes.

Dans nos efforts pour faciliter la création de solutions dans FileMaker, nous avons expérimenté de nouvelles fonctionnalités qui n’ont jamais été mises en production :

  • Partage en direct de clips sur le réseau local via Bonjour avec vos collègues
  • Une palette qui analyse un modèle, un script ou une fonction en direct dans FileMaker Pro
  • Un créateur/gestionnaire visuel de thèmes
  • Des modèles avec des espaces réservés : par exemple, l’ajout d’une nouvelle table dans votre solution avec des rubriques pré-remplies.
  • Des blocs de code : un moyen d’ajouter automatiquement une combinaison de tableq, de rubriques, de fonctions personnalisées et de modèles pour ajouter de nouveaux modules à votre solution.
  • Et bien d’autres choses encore

La meilleure partie de la construction de Clip Manager était de rêver à toutes les possibilités qui deviennent soudainement possibles. Les réactions et les rêves de nos utilisateurs ont également été une grande source de motivation pour continuer à améliorer et à étendre l’outil.

Cependant, je ne pouvais pas m’empêcher de penser “ce serait bien si tout cela pouvait être fait dans FileMaker”.

Au fil des années, la plateforme FileMaker a évoluée et certains de nos rêves sont devenus réalité. Cela a commencé avec un modèle personnalisable pour les nouvelles tables, tous les nouveaux formats de presse-papiers dans un format ouvert, le sélecteur de rubriques, le panneau des objets, l’outil de migration des données…

Au cours des versions préliminaires de FileMaker et grâce à la nouvelle communication ouverte de l’équipe de gestion des produits de Claris, nous avons pu entrapercevoir l’avenir : éliminer les difficultés d’un développeur FileMaker, qu’il soit un développeur no-code, low-code ou pro-code. Et nous avons aimé ce que nous avons vu.

Cerise sur le gâteau, Claris a introduit des modules complémentaires à la plate-forme FileMaker l’année dernière. Avec les add-ons, vous pouvez ajouter un petit code réutilisable ou des modules complets à votre solution en quelques clics seulement. Et le meilleur de tout, c’est que vous pouvez facilement créer ces modules complémentaires vous-même.

Cette fonctionnalité répond à la plupart des attentes de nos clients et des nôtres.

J’étais donc confronté à un grand dilemme : continuer à développer Clip Manager et passer entièrement au nouveau jeu de puces ARM, ou consacrer mon énergie à toutes les nouvelles possibilités que Claris nous offre aujourd’hui.

Mon cœur et ma passion vont d’abord et avant tout à la plate-forme Claris. Le choix a donc été rapidement fait.

Donc, en ce sens, le choix a été facile.

Je tiens personnellement à remercier tous les utilisateurs de ClipManager pour les excellents commentaires, l’inspiration et les critiques que nous avons reçus. Cela a été la grande motivation pour moi de continuer toutes ces années.

La fin d’une époque. Le début d’un nouveau voyage.

You might find these articles interesting too

Developer Notes: NFC et Claris FileMaker

Developer Notes

Lesterius et Atatiki unissent leurs forces

Corporate News

Les "mauvaises habitudes" à l'origine de la lenteur et de l'inefficacité de votre solution FileMaker

Developer Notes

Focus employé: Adrian Pellus

Meet the team

Adrian Pellus
Focus employé: Adrian Pellus

Notre série de blogs “Employee Spotlight” met en lumière les employés de Lesterius qui nous racontent pourquoi ils ont décidé de rejoindre Lesterius et ce qu’ils font ici. Cette semaine, nous nous sommes assis avec Adrian Pellus pour en savoir plus sur son parcours.

Peux-tu nous parler un peu de toi ? A propos d’Adrian Pellus Quesada quand il ne travaille pas.
J’aime passer du temps avec ma famille. Si j’ai besoin d’un peu d’espace, nous faisons de petits voyages en famille. Nous aimons faire des randonnées ou visiter des musées et nourrir notre curiosité. Être une personne curieuse, c’est vital pour moi.

Comment as-tu commencé à t’intéresser à ce domaine et qu’est-ce que tu trouves d’unique dans ton domaine professionnel ?
Au début, je n’ai vu qu’une opportunité d’emploi parce que FileMaker est une technologie pour développer des applications comme les autres (ou du moins c’est ce que je pensais) mais au fur et à mesure que j’ai approfondi le développement de solutions avec FileMaker, j’ai pu voir la polyvalence et l’évolutivité qu’elle m’offrait me permettant de faire un travail très rapide de manière intuitive. Et de m’amuser en cours de route ! La flexibilité qu’apporte la plate-forme Claris est quelque chose que je n’ai jamais vu dans aucune autre technologie. Elle nous permet, à moi et à mon équipe, de créer des solutions simples à des problèmes complexes de la manière la plus créative qui soit !

Quels emplois et quelles expériences t’ont conduit à ton poste actuel ?
J’ai créé et soutenu tellement de solutions et d’entreprises qu’il est difficile d’en garder la trace. Des petites applications pour un indépendant qui vendait du pain dans sa camionnette et qui pouvait gérer ses ventes et ses clients aux grandes applications au niveau de l’entreprise, comme une franchise de musées dans le monde entier qui pouvait contrôler ses ventes, ses achats en ligne, sa logistique, etc. Tous les projets sur lesquels j’ai travaillé m’ont permis d’acquérir des expériences à la fois générales et spécifiques, qui m’ont toujours aidé à résoudre les problèmes dans les projets suivants. Cette expérience d’un an et mon désir profond d’avoir un impact m’ont conduit à rejoindre Lesterius.

Quelle est la meilleure partie de ton travail avec Lesterius ?
Je suis obsédé par la mise au point et l’optimisation des applications. Par nécessité, j’ai dû créer des applications où l’optimisation était la clé du succès du programme parce qu’il traitait de grandes quantités de données. J’adore mettre en œuvre des optimisations non conventionnelles pour améliorer les performances globales.

Comment te prépares-tu, toi et ton équipe, à un nouveau projet ?
Chaque nouveau projet est un défi non seulement au niveau du développement mais aussi au niveau de l’organisation. Avant de s’attaquer à un nouveau projet, notre équipe se réunit pour expliquer les objectifs du projet, puis nous analysons soigneusement chaque point du projet et désignons la personne la plus appropriée pour résoudre chaque point. Ces réunions et ateliers nous aident également à détecter tout manque d’information ou toute incohérence dans le projet afin d’anticiper tout problème, ce qui nous permet parfois même de proposer des améliorations au client sur la base de nos expériences et de pouvoir ainsi fournir un meilleur service avec la plus grande qualité et rapidité.

Si tu pouvais donner un conseil à notre jeunesse, lequel serait-il ?
La vie vous réserve des défis et des obstacles. Persistez, apprenez et écoutez. Cela vous aidera à grandir en tant que personne.

You might find these articles interesting too

Lesterius et Atatiki unissent leurs forces

Corporate News

Les "mauvaises habitudes" à l'origine de la lenteur et de l'inefficacité de votre solution FileMaker

Developer Notes

Developer Notes: NFC et Claris FileMaker

Developer Notes

Les “mauvaises habitudes” à l’origine de la lenteur et de l’inefficacité de votre solution FileMaker

Developer Notes

Les "mauvaises habitudes" à l'origine de la lenteur et de l'inefficacité de votre solution FileMaker

(Cet article est en cours de traduction. Veuillez revenir bientôt pour une mise à jour du contenu en français.)

Summary fields: Summary fields in list views are one of the main reasons for poor performance in many FileMaker applications. Often we enter a list view layout in which we want to show several hundred or thousands of records and we get a tiresome message saying “Calculating [x quantity] records …” and we simply have to wait for these calculations to be executed.

Solution: Evaluate if field is needed on this particular layout. Apply hide conditions so this summary field only show in specifics scenarios and certain foundcounts.

Calculation fields: This type of field is also more often used in the list views. The typical presentation that shows a list of invoices with valued sums (tax base, VAT amount, total invoice …), as was the case with the previous example, this type of field can be a cause for despair, especially if you display this field on layouts which are heavily used?.

Solution: try storing this kind of data in index/stored fields. This might imply some scripting routines which perform heavy calculations server side on certain intervals.

SQL executions: SQL functions in FileMaker can help to obtain information without having to resort to complex table relationships or obtaining data through a more elaborate script, but sometimes the execution of SQL itself on calculated fields can reach cause slowness. Wim Decorte from Soliant Consulting wrote a clear summary of the pro’s and con’s which you can read here.

Solution: Use SQL sparingly. Or perform server side with routines/server side scripts.

Multiple windows in script execution: Sometimes we need to execute a script that opens several windows with different data tables and also all of this put in a loop that repeatedly opens or closes these windows or jumps from one to another. Every time that process is carried out within the loop, upon reaching the active window, the content in records and the type of fields it shows can be a determining factor that causes a slowness in the execution of any request that we make to our application.

Solution: Try to perform this script on the server instead of the client.

There are solutions to all of these problems that take your FileMaker application from being a huge, tired, dragging elephant to an agile, powerful, effective and user-friendly tool.

Still struggling with optimising your solutions performance?

Fill in the below form and and one of our experienced consultants will contact you to discuss together what the best approach to optimising these issues are. Without any commitments.

 

Fill in the below form and and one of our experienced consultants will contact you to discuss together what the best approach to optimising these issues are. Without any commitments.

You might find these articles interesting too

ProgramDesign rejoint le groupe Lesterius.

Communication

Lesterius et Atatiki unissent leurs forces

Corporate News

Developer Notes: NFC et Claris FileMaker

Developer Notes

Developer Notes: NFC and Claris FileMaker

Developer Notes

Lowie Sanctobin
Developer Notes: NFC et Claris FileMaker

(Cet article est en cours de traduction. Veuillez revenir bientôt pour une mise à jour du contenu en français.)

Hi fellow Developer!

I’ve dived into the possibilities of working with NFC Tags and Claris FileMaker recently.  Leveraging the power of NFC technologie is possible thanks to a new set of functions and script steps shipped in FileMaker 19.

In this blog I’ll share some bite-sized bits of information and notes that can serve as a reference and quick overview of technical specs for fellow developers to get a jumpstart.

Have fun!

 

But wait, what is NFC again?

NFC (near field communication) is a set of communication protocols by which two electronic devices communicate when they are within close proximity of one another.

Some uses of NFC devices include contactless payment systems, similar to those used in credit cards and electronic ticket smart cards, and allow mobile payment to replace or supplement these systems, social networking and for sharing contacts, photos, videos, and other files. NFC devices can also act as electronic identity documents and keycards.

FileMaker Go 19 now has the ability to scan or stop scanning for NFC tags using the new script step: Configure NFC Reading

The options include an action (Read or Cancel scanning for NFC tags), a script to be run when a tag is read, an optional script parameter, an optional timeout to cancel the read operation after <n> seconds, and an optional Continuous Reading until the user cancels or the timeout parameter is met.

FileMaker Go supports NFC tags using the following formats:

  • “Well Known” format of type text
  • “Well Known” format of type URI
  • “Well Known” format of type “smart poster” (which is a combination of URI and text)
  • “Media” format of type “text/x-vCard”

FileMaker Go can read NFC tags of types 1 through 5 that contain data in the NFC Data Exchange Format (NDEF).

Claris & NFC in 19.0

NFC technology supported since version. 19.0. FileMaker GO only for now.

Since version 19.1.2 the format results as JSON .

The script step:

Script step: Configure NFC Reading (Read/Cancel) .

Purpose: Start or stop scanning for NFC tags.

Full script step documentation by Claris: https://help.claris.com/en/pro-help/content/configure-nfc.html

 

While testing I noticed:

  1. This script step needs to be the last script step in your script. When other steps follow, they will be executed even before you scanned a tag. You will need to build your logic inside the script which runs after scanning (see options below)
  2. When continuously scanning and saving the values to variable, make sure you use a global variable. The main script reruns the sub script when a tag was scanned.

 

Options

Script (req.)

Run a script when NFC tag is read.

! Important: In this script you must call the script step Get(ScriptParameter) to get the NFC data from the read tag.

Parameter (opt.)

Specify parameter for required script.

Timeout (opt.)

Cancels ‘read’ after specified number of seconds.

Continuous Reading (opt.)

Scanning multiple NFC tags? No problem, set a non-zero value for this option to read multiple tags.

 

Format Result as JSON since 19.1.2 (opt. but highly recommended)

Set value to non-zero to format the results as JSON. Easier to handle the NFC results with the built-in Filemaker JSON functions.

Useful variables while scripting

Set Variable [ $nfcdata ; Value: Get(ScriptParameter) ]

(Required in subscripts, see script option)

 

Set Variable [ $action ; Value: JSONGetElement ( $nfcdata ; “action” ) ]

Returns “TagRead” when a tag was read successfully.

Returns “CanceledByUser” when the user presses cancel or done.

 

 

Set Variable [ $serial ; Value: JSONGetElement ( $nfcdata ; “payloads[0].primary” ) ]

Returns the data written on the NFC tag.

Multiple payloads are possible, depends on how the tag was programmed.

 

 

Differences in device behaviour:

iPhone Xs, Xr, 11, 11 Pro, 12 and 12 Pro

Read

Requires iOS 11 or later.

Background scanning (No app needed to read): iPhone Xs, Xr, 11, 11 Pro, 12 and 12 Pro

Data on the tag is required. Empty tags do nothing. (Android phones tell you the tag is empty)

Write

Requires iOS13 or later.

NFC app required to write data to a tag.  (NFC tools for example)

 

iPhone 7, 8 and X

Read

Pre-iOS14 an app was needed. Now you can find it in the control center.

Data on the tag is required. Empty tags do nothing. (Android phones tell you the tag is empty)

Write

Requires iOS13 or later.

NFC app required to write data to a tag.  (NFC tools for example)

iPhone 7 & 8 can only read with an NFC app found on the app store. (or with FM go of course)

 

NFC tags

Be mindful of different kinds of NFC standards. If you buy tags, make sure your phone supports them.

Only data in NDEF format can be read.

 

Advantages of use shortcuts in combination with NFC

Attention: NFC automation in Shortcuts app is only available on iPhone XS or newer

If you want to launch a shortcut on an older device, you will need an NFC reader/writer app (free) + you will need to write the URL shortcut on the NFC tag

https://support.apple.com/en-gb/guide/shortcuts/apd624386f42/ios

shortcuts://run-shortcut?name=[NameOfShortcut]

 

Security Considerations:

Write

Possible to password protect. To write, you first need to unlock the tag with the password.

Read

An NFC tag can be read by any compatible device. It’s better to not store sensitive information on an NFC tag. What you program on the tag, is your responsibility.

For our use case, we programmed some NFC tags with their own serial number.

This number is linked to assets in a secured database.

So, someone who has no business with the tag would only see the NFC tag serial number when scanned.

!Attention: to stick NFC tags to metal object, you’ll need special NFC tags

 

Some use cases that came to mind:

Inventory Management:

Tracking and identifying assets, inventory, …

Scanning lend items out and in, …

NFC can be valuable alternative to barcodes:

  • Data instead of text
  • Make items ‘smart’
  • Waterproof
  • Easily reprogrammable if there’s a mistake
  • No need to pair devices
  • Very fast when multiple scanning. No need to focus camera for example

 

Sources:

https://help.claris.com/en/pro-help/content/configure-nfc.html

https://seritag.com/news/ios14-iphone-nfc-reader

https://seritag.com/learn/nfc-enabled-phones/

https://help.gototags.com/article/writing-nfc-tags-iphone/

https://skeletonkey.com/nfc-near-field-communication-in-claris-filemaker-go-19/

https://seritag.com/learn/using-nfc/nfc-logos

 

You might find these articles interesting too

ProgramDesign rejoint le groupe Lesterius.

Communication

Lesterius et Atatiki unissent leurs forces

Corporate News

ProgramDesign rejoint le groupe Lesterius.

Communication

Andreas Lauwaert
ProgramDesign rejoint le groupe Lesterius.

Bien que cette année ait été difficile, nous sommes heureux de pouvoir la clôturer par une nouvelle passionnante. Grâce à des efforts et des investissements constants au cours de l’année écoulée, nous sommes ravis d’annoncer que la société norvégienne ProgramDesign a rejoint le groupe Lesterius.

Oslo abritera notre dixième bureau, aux côtés de Bruxelles, Stockholm, Paris, Gand, Barcelone, Lisbonne, Londres, Alicante et Almere.

Le bureau d’Oslo apportera son soutien aux clients locaux et mondiaux et aux partenaires de distribution. Les opérations en Norvège seront dirigées par Bjørn Haugland, qui a plus de 20 ans d’expérience dans la communauté FileMaker et en tant que consultant. Bjørn vient à Lesterius suite à la fusion avec sa société ProgramDesign, et sera le directeur de l’unité de notre bureau d’Oslo.

Le bureau norvégien sera soutenu dans ses efforts par notre équipe européenne en pleine expansion. Attendez-vous à ce que Bjørn et toute notre équipe s’engagent dans des projets en aidant nos partenaires à comprendre, contrôler et améliorer la manière dont leur organisation et leurs équipes travaillent.

You might find these articles interesting too

Lesterius et Atatiki unissent leurs forces

Corporate News

Lesterius et Atatiki unissent leurs forces

Corporate News

Lesterius et Atatiki unissent leurs forces

Gand, Belgique | 27 février 2020

Lesterius est devenu un acteur important dans les solutions FileMaker pour les entreprises.

Aujourd’hui, Lesterius et Atatiki, deux grandes entreprises informatiques, unissent leurs forces. Ce nouveau groupe est devenu le plus grand partenaire européen de solutions pour les entreprises, basées sur la technologie Claris FileMaker, la plateforme d’innovation de l’espace de travail de premier plan. Le nouveau Lesterius compte désormais des filiales dans 8 pays européens (Belgique, Espagne, France, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni et Suède).

L’histoire de Lesterius remonte à plus de 20 ans, comme partenaire privilégié de Claris, l’entreprise qui a créé la plateforme FileMaker. Lesterius est une équipe de consultants créatifs en entreprises informatiques, qui assistent les entreprises dans leur parcours numérique, en co-créant des solutions FileMaker. Nous optimisons les processus des entreprises, en collaboration avec nos clients, à l’aide de solutions informatiques qui répondent directement aux besoins spécifiques des utilisateurs et qui soient faciles à mettre en place. En plus de cela, Lesterius propose des formations et services d’hébergement liés à tous les aspects de FileMaker.

L’alliance de Lesterius et Atatiki donne naissance à l’un des plus grands créateur de solutions FileMaker au monde. En quoi est-ce une bonne nouvelle pour nos clients ? « La demande pour nos solutions se développe rapidement. Le marché est en plein changement, à un rythme sans précédents. Dès lors, une entreprise plus grande et plus forte est nécessaire afin d’être toujours en mesure d’offrir le meilleur savoir-faire en terme de transformation numérique. Lesterius soutien aujourd’hui un grand nombre d’entreprises à la recherche de plus d’efficacité et de compétitivité, » déclarait Olivier Devriese, responsable ventes et marketing chez Lesterius.

L’union entre Lesterius et Atatiki est un choix logique. Tous deux sont des experts en solutions FileMaker et présents dans différents pays. Nous pouvons désormais proposer des services à travers toute l’Europe, avec plus de cinquante consultants spécialisés, qui forment une passerelle entre les besoins de nos clients et les meilleures technologies. Voilà ce que nous entendons par co-création : nos consultants travaillent main dans la main avec le client afin de nous assurer que nos solutions correspondent à leurs attentes.

Pour plus d’information, les journalistes peuvent s’adresser à :
Frank Steyaert, PDG,
Olivier Devriese, responsable ventes et marketing

Pour en savoir plus sur Lesterius, rendez-vous sur notre site internet www.lesterius.com
Également sur www.claris.com

Vous pourriez aussi trouver ces articles intéressants