Skip to content

Developer Notes

Koen Van Hulle
La fin d'une époque.

C’est en 2007 que j’ai eu un premier aperçu d’une première vision de Clip Manager. C’est une tradition chez Lesterius d’organiser régulièrement des réunions d’une journée avec toute l’équipe pour partager les dernières nouvelles, des techniques et des tendances.

C’est au cours de l’une de ces réunions qu’a été présenté un outil simple permettant de sauvegarder dans le presse-papiers des tables, des champs, des scripts, des actions de script et des objets de mise en page. Il pouvait même enregistrer les fonctions personnalisées, qui étaient extraites de l’interface FileMaker. À l’époque, il était impossible de copier et de coller des fonctions personnalisées dans FileMaker. Quelques mois plus tard, nous l’avons partagé avec la communauté.

Dès le début, l’objectif était la recherche du Saint Graal : du code et des modules réutilisables dans FileMaker.

J’ai rejoint l’équipe de développement du Clip Manager en 2008 pour aider à reconstruire la solution en Xojo, un environnement de développement multiplateforme. Avec le nouveau design, basé sur iTunes, nous voulions faciliter l’ajout de code réutilisable à nos solutions FileMaker. Au fil des années, nous avons introduit de nouvelles fonctionnalités telles que la recherche et le remplacement, un outil d’analyse des clips, un sélecteur d’occurrence, un accès rapide aux snippets, … Notre bébé est devenu un adulte avec plus de 55000 lignes de code, 450 classes et 4550 méthodes.

Dans nos efforts pour faciliter la création de solutions dans FileMaker, nous avons expérimenté de nouvelles fonctionnalités qui n’ont jamais été mises en production :

  • Partage en direct de clips sur le réseau local via Bonjour avec vos collègues
  • Une palette qui analyse un modèle, un script ou une fonction en direct dans FileMaker Pro
  • Un créateur/gestionnaire visuel de thèmes
  • Des modèles avec des espaces réservés : par exemple, l’ajout d’une nouvelle table dans votre solution avec des rubriques pré-remplies.
  • Des blocs de code : un moyen d’ajouter automatiquement une combinaison de tableq, de rubriques, de fonctions personnalisées et de modèles pour ajouter de nouveaux modules à votre solution.
  • Et bien d’autres choses encore

La meilleure partie de la construction de Clip Manager était de rêver à toutes les possibilités qui deviennent soudainement possibles. Les réactions et les rêves de nos utilisateurs ont également été une grande source de motivation pour continuer à améliorer et à étendre l’outil.

Cependant, je ne pouvais pas m’empêcher de penser “ce serait bien si tout cela pouvait être fait dans FileMaker”.

Au fil des années, la plateforme FileMaker a évoluée et certains de nos rêves sont devenus réalité. Cela a commencé avec un modèle personnalisable pour les nouvelles tables, tous les nouveaux formats de presse-papiers dans un format ouvert, le sélecteur de rubriques, le panneau des objets, l’outil de migration des données…

Au cours des versions préliminaires de FileMaker et grâce à la nouvelle communication ouverte de l’équipe de gestion des produits de Claris, nous avons pu entrapercevoir l’avenir : éliminer les difficultés d’un développeur FileMaker, qu’il soit un développeur no-code, low-code ou pro-code. Et nous avons aimé ce que nous avons vu.

Cerise sur le gâteau, Claris a introduit des modules complémentaires à la plate-forme FileMaker l’année dernière. Avec les add-ons, vous pouvez ajouter un petit code réutilisable ou des modules complets à votre solution en quelques clics seulement. Et le meilleur de tout, c’est que vous pouvez facilement créer ces modules complémentaires vous-même.

Cette fonctionnalité répond à la plupart des attentes de nos clients et des nôtres.

J’étais donc confronté à un grand dilemme : continuer à développer Clip Manager et passer entièrement au nouveau jeu de puces ARM, ou consacrer mon énergie à toutes les nouvelles possibilités que Claris nous offre aujourd’hui.

Mon cœur et ma passion vont d’abord et avant tout à la plate-forme Claris. Le choix a donc été rapidement fait.

Donc, en ce sens, le choix a été facile.

Je tiens personnellement à remercier tous les utilisateurs de ClipManager pour les excellents commentaires, l’inspiration et les critiques que nous avons reçus. Cela a été la grande motivation pour moi de continuer toutes ces années.

La fin d’une époque. Le début d’un nouveau voyage.

You might find these articles interesting too

Focus employé: Adrian Pellus

Meet the team

Guten Tag, wir sind Lesterius.

Corporate News

Lesterius et Atatiki unissent leurs forces